La pratique dotale face au défi de l’égalité des genres en RD Congo

Apollinaire-Sam SIMANTOTO MAFUTA, Professeur à l’Université Pédagogique Nationale (UPN/Kinshasa)
Chercheur associé au Laboratoire LincS/Université de Strasbourg

Résumé – La pratique actuelle de la dot en RD Congo perpétue insidieusement la reproduction sociale d’un système arrimé à la domination masculine. La perte du sens d’un symbole et le basculement de la définition même de l’institution matrimoniale dans son rapport profond avec l’être-femme dans la société permettent d’établir un lien entre le déguisement de la polygamie ou bureaugamie et le contrôle de la sexualité féminine par les hommes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *